Entrepreneur à l'honneur: Tom Pardon

07/10


Avec l’entrepreneuriat dans le sang et une passion pour les événements déjà présente dans sa jeunesse, Tom Pardon a fondé il y a une dizaine d’années la SPRL Screenit, aujourd’hui devenue spécialiste des écrans LED intérieurs et extérieurs de qualité. « Nous louons des écrans LED, des murs vidéo, de l’éclairage, des appareils audio professionnels et des podiums. »

C’est au cours d'une période particulière de sa vie que nous faisons connaissance avec Tom Pardon à l’occasion d’un appel vidéo. Alors que sa femme, Ticia Van Mellaert, avec qui il dirige l’entreprise, est sur le point d’accoucher, le secteur de l’événementiel se réveille lentement de l’état d’hibernation forcée dans lequel le coronavirus l’a plongé. Tom n’est pas mécontent de ces changements ; le virus a été la source d’une énorme incertitude pour le secteur.

Réorientation pendant l’épidémie

« Avant la crise du coronavirus, de septembre à avril, nous ciblions principalement le B2B, les foires et tout ce qui touche aux événements d’entreprise L’été, nous nous tournions vers les festivals », explique Tom. « Quand tout s’est arrêté avec le confinement, nous avons commencé à nous réorienter vers la location à long terme : studios télé, streaming, captation, etc. Nous avons beaucoup plus travaillé dans les studios télé et dans tout ce qui touchait à la publicité en extérieur. On peut dire que la vidéo nous a sauvés de la pandémie. »

Aujourd’hui, le secteur de l’événementiel revit et Screenit est à nouveau sollicité pour les mêmes services qu’auparavant. « Pendant l’été, il s’agit surtout d’événements en extérieur, de festivals et de compétitions sportives ; pendant l’automne, nous nous tournons vers les événements d’entreprise et les salons en Belgique et à l’étranger. En septembre, nos écrans reprennent la route de différentes foires aux quatre coins de l’Europe », poursuit Tom.

« Depuis le coronavirus, le secteur a perdu une grande partie de son personnel qualifié. »

Le confinement n’a pas seulement modifié l’offre de produits et services. La main-d'œuvre a aussi changé. « Depuis le coronavirus, le secteur a perdu une grande partie de son personnel qualifié. Ces personnes ont changé de métier, et c’est tout à fait normal », ajoute Tom.

Passionné d’événementiel

Dès son plus jeune âge, Tom a été attiré par l’organisation d’événements. « J’ai toujours travaillé comme indépendant. J’étais encore étudiant quand j’ai monté mon entreprise. C’était plutôt ennuyeux, j’ai dû tout d'un coup payer des cotisations sociales (rires). » Après ses études, Tom a été engagé chez Gemaco, également client de Fidiaz.

Pendant des années, Tom a organisé lui-même des événements. C’est comme cela qu’il a découvert la vidéo. « Le premier événement que j’ai organisé, c’était pour Q-music, en Turquie. Depuis, le marché a beaucoup changé », explique-t-il. « Il y a dix ans, il n’existait pas encore vraiment de marché, c’était très cher. Ces quatre à cinq dernières années, les choses ont fortement évolué, et les écrans LED sont de plus en plus présents dans l’espace public. Installations fixes, affichage le long des routes, écrans dans les foires et lors de festivals... dès que l’on parle de divertissement, les écrans LED sont omniprésents. »

Le rôle de Fidiaz

Cela fait déjà dix ans que Screenit est client chez Fidiaz. « La collaboration avec Kristof et Sylvia se passe très bien. Pendant la crise, ils nous ont aidés à réduire nos dépenses et à négocier des reports avec la banque. Pendant plus d’un an, notre matériel n’a pas quitté nos entrepôts. En ralentissant son amortissement, nous avons pu limiter les pertes. »

« Pendant la crise, Fidiaz nous a aidés à réduire nos dépenses et à négocier avec la banque. »

Tom en est certain : pour qu’une entreprise prospère, il faut savoir prendre des risques le moment venu. « Les banques ne vous suivent pas toujours. Votre plan financier doit être en béton. Fidiaz nous a épaulés tout au long du processus, notamment au niveau de l’optimisation fiscale. On nous a par exemple conseillé de créer une société immobilière pour la construction de notre nouveau bâtiment qui accueillera nos bureaux, une étape importante pour Screenit. En utilisant une structure immobilière distincte, les immobilisations sont moins exposées au risque d’entreprise de la société. »

Construire l’avenir

Un des défis à moyen terme pour l’entreprise était la construction de son nouveau bâtiment. « Le bâtiment de mille mètres carrés servira d’entrepôt et d’atelier de réparation, mais accueillera aussi un showroom. Il nous offrira de nouvelles possibilités de croissance et nous permettra d’améliorer encore plus la qualité des produits et services que nous proposons à nos clients », se réjouit Tom. Pour son nouveau bâtiment, Screenit a choisi un emplacement stratégique et facilement accessible au nord de Malines.

« Nous pourrons ainsi encore élever la qualité de nos produits et de notre service à la clientèle »

Avec la reprise de l’événementiel, Screenit a bon espoir pour l’avenir. « Plusieurs beaux projets sont prévus à court terme et le démarrage de notre chantier nous promet aussi un futur proche assez palpitant. Nous sommes impatients d’y être ! »

Curieux de découvrir ce que Screenit peut faire pour vous ? Visitez ce site web. Votre entreprise a besoin de conseils fiscaux ou comptables ? Faites appel à Fidiaz via sa page de contact ou appelez tout simplement le 02 569 00 12.

Lire plus de nouvelles:

Collaborateur à l'honneur: Maxime

18/10

Collaborateur à l'honneur: Maxime
Il n’y a qu’en travaillant dur qu’on avance dans la vie. Cette vision des choses lui a été inculquée dès son plus jeune âge. Armé de celle-ci, de son amour des chiffres et de son regard novateur sur les dossiers, Maxime est à sa place chez Fidiaz. Que pen…
En savoir plus

Baisse des droits d’enregistrement à 3 % en Flandre

11/10

Baisse des droits d’enregistrement à 3 % en Flandre
Si vous achetez une maison ou un appartement en 2022, et qu’il s'agit de votre première habitation, vous ne paierez plus que 3 % de droits d’enregistrement au lieu de 6 % actuellement. L’adaptation des droits d’enregistrement a été annoncée dans la déclar…
En savoir plus

Le nouvel administrateur doit-il payer pour les fautes de ses prédécesseurs?

07/10

Le nouvel administrateur doit-il payer pour les fautes de ses prédécesseurs?
Vous acceptez un mandat d'administrateur dans une société au passé florissant. Du moins, c'est ce que vous pensiez, car, peu de temps après, vous découvrez des cadavres dans le placard. Ou pire encore : vous êtes engagé(e) comme celui ou celle qui remettr…
En savoir plus